4E ANNÉE

Ressources pour l’éducation à la citoyenneté : L’enseignement intentionnel et directe des compétences essentielles à la citoyenneté

4E ANNÉE RESSOURCES SUR LA CITOYENNETÉ UNE CITOYENNETÉ ENGAGÉE

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens engagés comprennent et apprécient la diversité au sein des communautés, dans le passé et de nos jours. Ils explorent les liens entre les croyances, les droits et les responsabilités dans le contexte de l’école, de la communauté et du pays entier. Les élèves acquièrent une certaine connaissance et appréciation des différents types de gouvernance à l’échelle locale et nationale. Ils apprennent qu’on peut aborder des questions de divers points de vue ou sous des perspectives distinctes et que les règles établies peuvent ne pas avoir des effets identiques sur tous les groupes.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Les élèves :

  • exploreront les liens entre les croyances, les droits et les responsabilités dans le contexte de l’école, de la communauté et du pays entier;
  • acquerront une certaine connaissance des différents types de gouvernance à l’échelle locale et nationale.

Les élèves de la 4e année continuent leur exploration des règles et de l’ordre social, y englobant le fonctionnement des divers systèmes de gouvernement en Saskatchewan, y compris le régime de gouvernance des Premières Nations et des Métis et les structures de gouvernance provinciales. Ils commencent à appréhender l’impact des différents paliers de gouvernement et à se rendre compte des liens entre eux. Ils découvrent également que les règles n’ont pas nécessairement des effets identiques sur tous les groupes. Ils prennent de plus en plus conscience de la relation entre les droits et les responsabilités que suppose une citoyenneté engagée, c’est-à-dire un citoyen engage.

  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Grâce aux connaissances acquises, les élèves pourront comprendre que :

  • Le Canada a des règles destinées à favoriser l’ordre social.
  • Le Canada a des relations de longue date avec les Premières Nations à cause des traités qu’il a conclus avec elles.
  • Les gouvernements et les gens qui les élisent ont des responsabilités les uns envers les autres.

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève sera capable de :

  • Étudier les organismes dirigeants et les règles et/ou les lois qu’ils développent.
  • Évaluer l’équité et l’influence de ces règles et/ou lois afin de plaidoyer pour le maintien ou la modification de ces règles et/ou lois.
  • Déterminer l’impact qu’ont les règles sur divers groupes au Canada.
  • Comprendre comment les règles influencent le comportement des habitants de la Saskatchewan.
  • Étudier le processus de plaidoyer.

Développement
des compétences

Il importe que l’enseignant profite du travail de compréhension qu’il fait avec les élèves pour renforcer les compétences qui sous-tendent l’autonomie à long terme.

La présente section indique les compétences particulières que les élèves acquerront.

  • Raisonnement critique
  • Présentation orale
  • Recherche

QUESTIONS ESSENTIELLES

  • Comment les gens qui vivent ensemble s’organisent-ils?
  • Dans quelle mesure les règles importent-elles?
  • Qui surveille ceux qui établissent les règles?
  • Quelle devrait être l’étendue des pouvoirs des leaders?
  • Devant qui ceux qui établissent les règles sont-ils responsables?
  • Pourquoi les Canadiens ont-ils tous des intérêts dans les relations fondées sur les traités?
  • Pourquoi les relations découlant des traités sont-elles importantes pour tous les Canadiens?
  • Quel pourrait être un autre point de vue sur ce sujet (n’importe lequel)?

Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

RÉSULTATS D’APPRENTISSAGE ET INDICATEURS DE RÉALISATION

Sciences humaines

4PA.1 : Préciser la raison d’être et le fonctionnement de diverses autorités scolaires, communautaires et gouvernementales, y compris :

-le conseil scolaire fransaskois ;

-l’Assemblée communautaire fransaskoise;

-le gouvernement provincial.

  • Explique divers modèles de prise de décision, p. ex. seul, en groupe, par consensus, par vote, par les Ainés, le cercle de discussion.
  • Décrit les rôles et les responsabilités de différents élus, p. ex. organisme communautaire : présidente ou président, secrétaire, trésorier ou trésorière, conseiller ou conseillère; gouvernement provincial : Premier ministre, député.
  • Fait ressortir certaines ressemblances et différences dans les principales étapes de prises de décision de diverses autorités scolaires et communautaires fransaskoises, p. ex. le conseil étudiant, son école, le conseil d’école, le conseil scolaire, l’Assemblée communautaire fransaskoise, les associations communautaires.
  • Explique le rôle et le fonctionnement de l’Assemblée communautaire fransaskoise.
  • Détermine le rôle et les responsabilités du gouvernement provincial, p. ex. représenter la population, établir des lois, financer des projets, fournir des services aux citoyennes et citoyens, percevoir les impôts.
  • Représente le parcours de la voix d’une citoyenne ou citoyen à travers la structure politique d’un organisme fransaskois, p. ex. l’Assemblée communautaire fransaskoise.
  • Compare le fonctionnement du gouvernement provincial à celui de l’Assemblée communautaire fransaskoise, p. ex. Premier ministre, président, députés.
  • Participe à un processus démocratique tel que l’organisation d’une élection, p. ex. élection d’un conseil étudiant, scénario d’élection simulé.
  • Présente le rôle du gouvernement provincial dans la satisfaction des besoins et des désirs des Saskatchewanais, p.ex. soins de santé, éducation, routes.
  • Retrace l’impact de certaines actions et décisions du gouvernement provincial sur les communautés francophones, p. ex. gouvernement Anderson (1929), « cas Mercure » (1988), gouvernement Romanow (1993).

Enseignement des traités

RT4 : Analyser en quoi le respect des promesses d’un traité ou le manquement à ces promesses se répercute sur les relations entre leurs signataires.

  • Donne des exemples de promesses telles qu’elles ont pu avoir été vécues dans sa famille, sa classe ou sa collectivité.
  • Montre en quoi le respect d’une promesse ou le manquement à celle-ci peut se répercuter sur la relation.
  • Relève des promesses faites dans le traité relevant son territoire et la mesure dans laquelle elles ont été tenues.
  • Discute de l’effet qu’a pu produire sur les relations le manquement aux promesses faites dans un traité.

INFORMATION GÉNÉRALE À L’INTENTION DE L’ENSEIGNANT

  • Régime de gouvernance des Premières Nations et des Métis
    • Processus de prise de décision des conseils de bandes – répartition du pouvoir
    • Il est rappelé aux enseignants de communiquer avec des membres des communautés locales des Premières Nations à propos des traités, et d’utiliser ces informations au moment de la planification et de l’enseignement de ces concepts.

Partie B: Plan d’apprentissage

L’élève :

  • S’instruira sur le système de gouvernement provincial.
  • S’instruira également sur les systèmes de gouvernance des Premières Nations et des Métis.
  • Mènera des recherches sur l’interaction des différents organismes dirigeants ou niveaux de gouvernance en Saskatchewan et sur la zone d’influence de chacun, c’est-à-dire les gens qu’il touche.

Experts locaux

  • Député
  • Société d’histoire
  • Ainés

RÉSULTATS D’APPRENTISSAGE

4PA.1 : Préciser la raison d’être et le fonctionnement de diverses autorités scolaires, communautaires et gouvernementales, y compris :

  • le conseil scolaire fransaskois ;
  • l’Assemblée communautaire fransaskoise;
  • le gouvernement provincial.

RT4 : Analyser en quoi le respect des promesses d’un traité ou le manquement à ces promesses se répercute sur les relations entre leurs signataires.

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début de l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

Ces questions sont posées pour soutenir le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales.

Les enseignants trouveront peut-être utile d’inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant, après » pour noter l’évolution des idées des élèves à la suite de la démarche d’enquête.

Questions essentielles 

  • Comment les gens qui vivent ensemble s’organisent-ils?
    • Que font les gens pour s’entendre?
  • Pourquoi a-t-on besoin de règles? Dans quelle mesure les règles importent-elles?
    • De quelle façon les règles à suivre à la maison, à l’école, dans la communauté et à l’échelle du pays diffèrent-elles?
    • De quelle façon les règles diffèrent-elles d’un groupe d l’autre?
  • Quelle devrait être l’étendue des pouvoirs des leaders?
  • Comment les leaders obtiennent-ils leurs pouvoirs?
  • Comment contrôle-t-on ceux qui établissent les règles?
  • Qui surveille ceux qui établissent les règles?
    • Comment ceux qui établissent les règles décident-ils des règles ou des lois à mettre en place?
    • Que devraient-ils prendre en considération lorsqu’ils établissent une règle?
  • Devant qui ceux qui établissent les règles sont-ils responsables?
  • Une règle devrait-elle être juste et équitable?
    • Les règles touchent-elles tout le monde de la même façon?
  • Pourquoi les Canadiens ont-ils tous des intérêts dans les relations fondées sur les traités?
    • Quels avantages y a-t-il à comprendre les promesses que renferment les traités?
    • Quels risques y a-t-il à ne pas comprendre ces promesses?

Vocabulaire

  • gouverner, gouvernement, gouvernance
  • Métis
  • Premières Nations
  • Système
  • Pouvoir
  • Règles
  • Lois
  • Élire, élection

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent les élèves. Poser les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler. Leurs réponses donneront une idée des notions que possèdent déjà les élèves et permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux résultats d’apprentissage. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent. Cette section correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.

ENQUÊTE 1

Y a-t-il des similitudes parmi les groupes?
Y a-t-il certaines façons d’organiser les groupes?

  • Quelles règles dois-tu suivre? Et tes frères et sœurs, eux? Tes parents? Les ainés? Les enseignants? La police? L’école, la ville et la province?
  • Qui établit ces règles? Qui doit suivre les règles?

Dresser une liste de personnes et de groupes qui établissent des règles. Conserver cette liste et y revenir par la suite pour catégoriser les règles et en indiquer le champ d’action.

  • Qu’est-ce que ces règles ont en commun? En quoi sont-elles différentes?

Commencer à catégoriser les règles en fonction de leur but. Les élèves commenceront à s’apercevoir que les règles peuvent avoir différents buts.

  • Quel est le but ou la raison de ces règles? Qui ces règles touchent-elles?

Demander aux élèves de formuler un énoncé général expliquant, d’après eux, pourquoi il y a des règles.

  • Quelle est la différence entre une règle et une loi?

Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris »). Déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves. Inclure des dérivés des mots de base – p. ex. gouverner, gouvernement, gouvernance. Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir.

Amorcer l’enquête en demandant aux élèves d’étudier une organisation à laquelle ils appartiennent ou avec laquelle ils ont un lien quelconque, comme leur école.

Les questions posées ici forment la base de l’enquête même, qui porte sur les différents niveaux de gouvernance. Profiter de la discussion pour éclaircir tout malentendu, afin de s’assurer que les élèves n’auront aucun doute quant à ce qui leur est demandé d’examiner plus tard dans le cadre de l’enquête.

Secteur de responsabilité

i) Une école établit-elle des lois ou des règles? Donne des exemples.

ii) Quel est le processus employé pour cela?

iii) Qui doit suivre les règles ou les lois qu’elle établit? (zone d’influence)

Structure organisationnelle

i) Comment cette école est-elle organisée? Qui en sont les leaders? (tableau)

ii) Comment les gens obtiennent-ils ces postes? Qui peut obtenir ces postes?

iii) Devant qui l’école est-elle responsable? (De qui s’occupe-t-elle?)

Lien avec la citoyenneté

i) En tant que membre (citoyen) de cette école, quelle est ta responsabilité envers elle? (Comment lui apportes-tu du soutien?)

ii) Si tu voulais apporter des changements à cette école, comment pourrais-tu le faire?

iii) Quelles sont les préoccupations de cette école?

ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES

La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage. Cela représente la portion « Ils le font » de l’enquête, dans laquelle les élèves trouvent les réponses aux questions fondamentales, puis recherchent des thèmes et des constantes comme explications possibles. L’enseignant aide les élèves à mieux saisir les notions présentées.

Niveaux de gouvernance

  • Villes, municipalités régionales, conseil scolaire fransaskois, conseils de bandes (selon le cas)
  • Province, l’Assemblée communautaire fransaskoise
  • Premières Nations – conseils de bandes, Fédération des Nations indiennes de la Saskatchewan (FSIN)
  • Nation métisse – Associations locales de Métis, Nation métisse de la Saskatchewan (MN-S)
  • Gouvernement fédéral

Examiner la gouvernance assurée à l’un des niveaux indiqués ci-dessus.

Secteur de responsabilité

i) Cet organisme dirigeant établit-il des lois ou des règles? Donne des exemples.

ii) Quel est le processus employé pour cela?

iii) Qui doit suivre les règles ou les lois qu’il établit? (zone d’influence)

Structure organisationnelle

i) Comment cet organisme dirigeant est-il organisé? Qui en sont les leaders? (tableau)

ii) Comment les gens obtiennent-ils ces postes? Qui peut obtenir ces postes?

iii) Devant qui cet organisme est-il responsable? (De qui s’occupe-t-il?)

iv) Comment se finance-t-il? (D’où vient son argent?)

Lien avec la citoyenneté

i) En tant que citoyen, quelle est ta responsabilité envers cet organisme dirigeant? (Comment lui apportes-tu du soutien?)

ii) Comment quelqu’un peut-il influencer les leaders de cet organisme dirigeant, ceux qui établissent les règles?

iii) Quelles sont certaines des préoccupations de cet organisme?

Après les présentations devant la classe, faire réfléchir les élèves à ce qu’ils ont appris et en discuter en groupes.

Les inviter à se poser les questions suivantes pour chacun des trois aspects des organismes dirigeants étudiés :

  • Qu’est-ce que ces organismes dirigeants ont en commun?
  • En quoi sont-ils différents?
  • Comment sont-ils reliés entre eux?
  • Comment soutiennent-ils mes droits?
  • Quelle est ma responsabilité envers eux?

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant d’élargir la réflexion des élèves et d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour aider les élèves à mieux assimiler le sujet à l’étude. De telles questions encouragent la créativité et le raisonnement critique.

Qu’est-ce qui se passe ici? Présentement?

  • Durant toute l’enquête, découper des articles pertinents dans les journaux et les magazines et les afficher sur un babillard placé dans un endroit central. Demander aux élèves de réfléchir aux niveaux de gouvernance responsables des questions dont traitent ces articles et d’en discuter. Associer une couleur de punaise à chaque niveau de gouvernance et faire indiquer aux élèves le ou les niveaux responsables de chaque question. Les élèves pourront ainsi commencer à voir les chevauchements qui existent entre les secteurs de responsabilité des divers niveaux de gouvernance.

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques. Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières.

Revenir sur les questions essentielles posées au début de l’enquête. Quelles modifications les élèves apporteraient-ils à leurs réponses à ces questions à la suite de l’enquête?

Demander ensuite aux élèves de :

  • Choisir une question d’intérêt local, provincial ou national – parmi celles affichées sur le babillard ou figurant dans un répertoire à jour des questions auxquelles la population de la province doit donner suite – et définir cette question de leur point de vue, en précisant qui elle touche et quels sont les niveaux de gouvernance en cause.
  • Décrire des façons dont ils peuvent, en tant que citoyens engagés, participer aux processus démocratiques de résolution de cette question ou de prise de décision à son sujet et expliquer pourquoi il importe de se préoccuper de la question.

Se reporter aux critères de notation pour déterminer la compréhension des résultats d’apprentissage définis.

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal. Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse et une forme d’expression leur permettant d’illustrer leur pensée, y compris les arts comme la musique et la danse.

  • Pourquoi a-t-on besoin de règles et de lois? Pourrait-on vivre sans elles? Explique-toi.
  • La structure de gouvernement actuelle fonctionne-t-elle? Comment pourrait-on l’améliorer?
  • Aimerais-tu devenir un décideur? Pourquoi?
  • Si tu étais maire, que ferais-tu pour promouvoir l’engagement des citoyens?

Partie C : Ressources sur la citoyenneté

RESSOURCES CONNEXES

Vers le Pacifique: Institut Pacifique est un organisme sans but lucratif voué au développement, à la mise en œuvre et à la promotion des savoir-faire en matière de résolution de conflits et de prévention des problèmes psychosociaux, pour bâtir des milieux de vie exempts de violence et soutenir l’épanouissement psychosocial des enfants, des jeunes et des adultes.

http://institutpacifique.com/programmes-et-services-en-resolution-de-conflits/programmes-vers-le-pacifique-et-differents-mas-pas-indifferents/materiel-pedagogique/programme-vers-le-pacifique-au-primaire/

Les droits de l’enfant

Affiche: https://www.unicef.be/wp-content/uploads/2014/05/Affiche-Droits-de-l-enfant.pdf

Droits de l’enfant : http://lewebpedagogique.com/unicef-education/files/2010/12/10-27a-Fiche-pedagogique-CIDE.pdf

La Charte canadienne des droits et des libertés

La Charte canadienne des droits et des libertés https://web.archive.org/web/20170729121329/http://canada.pch.gc.ca/fra/1468851006026

La Charte pour les enfants [Ensemble complet : 14 livres] DC Education Publishing http://www.dc-canada.ca/lacharte.html

Pour les enseignants : http://www.charterofrights.ca/fr/30_00_01

La vérité sur l’affaire des trois petits cochons par L.E. Loup par Jon Scieska

Les traités Guide d’étude de la 3e année http://www.otc.ca/public/uploads/resource_photo/Les_Traités_-_Guide_DÉtude_-_3a.pdf

Les traités nous touchent tous https://ichtus.ca/resources/les_traites.pdf

LIENS AVEC LES AUTRES MATIÈRES

Bienêtre

  • Prise de décision

Enseignement des traités

  • Les élèves prendront conscience que l’utilisation de langues différentes lors des négociations des traités a entrainé des malentendus dans l’esprit et l’intention des promesses faites dans les traités.
  • Les élèves comprendront que pour les peuples des Premières Nations, l’esprit et l’intention des ententes n’étaient pas compris par la Couronne britannique.
  • Les élèves reconnaitront que la Couronne britannique comprenait les traités dans le contexte de sa vision du monde.
  • Les élèves prennnent conscience que ces malentendus continuent à inquiéter les peuples des Premières Nations.

4E ANNÉE : DES CITOYENS QUI APPRENNENT TOUT AU LONG DE LEUR VIE

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens qui apprennent tout au long de leur vie améliorent continuellement leur habileté à poser un regard critique sur les évènements et les effets de décisions à l’échelle locale, nationale et mondiale, c’est-à-dire à se renseigner à leur sujet, à les examiner délibérément et à les analyser. Ils ont conscience qu’on peut aborder des questions de divers points de vue ou sous des perspectives distinctes et tiennent compte du fait que les mêmes règles peuvent ne pas avoir des effets identiques sur tous les groupes.

Les élèves sont amenés à prendre conscience de leur raisonnement et à appréhender comment ils dégagent le sens de l’information explorée. C’est par un examen constant des processus de raisonnement critique et une réflexion soutenue à ce propos qu’ils en viennent à saisir les enjeux de la citoyenneté et à pouvoir appliquer leur savoir à des situations nouvelles, mais similaires.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Le Canada est un pays qui soutient la diversité et que croit que la mosaïque culturelle qu’il constitue l’enrichit. La Saskatchewan est une province qui a été peuplée par des gens venus d’autres pays et d’autres régions du Canada. Les élèves examinent les différents groupes qui ont contribué à faire de la province ce qu’elle est aujourd’hui et prennent conscience que des communautés des Premières Nations y vivaient avant que d’autres gens viennent s’y installer et que ces communautés ont apporté du soutien aux nouveaux arrivés.

Ils s’instruisent sur les différentes cultures qui ont modelé les communautés de la Saskatchewan, analysent les apports des Premières Nations et des Métis dans le passé et de nos jours, et découvrent l’influence du climat et de la géographie de la province sur les décisions prises par ses habitants et sur son développement.

Les élèves :

  • Acquerront une compréhension de la dynamique du changement, chercheront des informations nouvelles et développeront les habiletés pour agir;
  • Exploreront et analyseront des évènements, pour s’en faire une idée judicieuse, et pèseront les effets de décisions à l’échelle locale de même que nationale ou mondiale.

SAVOIRS ACQUIS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

Grâce aux connaissances acquises, les élèves pourront comprendre que :

  • Le respect de la diversité au sein des groupes socioculturels contribue à renforcer la communauté à laquelle on appartient.
  • L’existence de diversité dans un pays mène à des perspectives diverses.
  • La prise de décision est un processus complexe qui peut avoir des effets d’une grande portée.
  • Le Canada a des relations de longue date avec les Premières Nations du fait des traités qu’il a conclus avec elles.
  • Des évènements historiques ont un impact sur des décisions prises aujourd’hui.
  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève saura :

  • Que les évènements historiques ont de l’importance et en tiendra compte au moment de réfléchir à une décision à prendre aujourd’hui ou plus tard.
  • Que notre vision du monde peut influencer nos points de vue.
  • Que les décisions peuvent avoir des effets d’une grande portée.
  • Que les traités comportent des obligations.
  • Qu’il y a différentes façons de résoudre des problèmes.

L’élève acquerra la capacité de :

  • Examiner et interpréter différentes visions du monde.
  • Faire des recherches.
  • Déterminer les résultats d’une démarche de résolution de problèmes.

L’élève utilisera ses compétences d’apprentissage pour :

  • Examiner de multiples visions du monde.
  • Comprendre l’effet domino de la prise de décision.
  • Se reporter à des évènements historiques afin de guider une décision à prendre aujourd’hui ou plus tard.

Développement des compétences

Il importe que l’enseignant profite du travail de compréhension qu’il fait avec les élèves pour renforcer les compétences qui sous-tendent l’autonomie à long terme.

La présente section indique les compétences particulières que les élèves acquerront.

  • Raisonnement critique
  • Présentation orale
  • Recherche

QUESTIONS ESSENTIELLES

  • Qu’est-ce qui influence tes décisions?
  • Qu’est-ce que le passé a à voir avec les décisions qu’on prend aujourd’hui?
  • Jusqu’où vont les effets des décisions qu’on prend? (S’étendent-ils à la communauté, à la province, au pays, au monde entier, à l’univers?)
  • Les problèmes ont-ils tous une solution?
  • Peut-on résoudre tous les problèmes de la même façon? Quelle démarche (quel modèle) emploies-tu pour résoudre un problème?
  • Qu’est-ce que le soutien de la diversité ajoute à la culture canadienne?

Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui  sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

RÉSULTATS D’APPRENTISSAGE ET INDICATEURS DE RÉALISATION

Sciences humaines

4ICC.1 : Justifier l’influence de divers facteurs sur le façonnement de l’identité personnelle, y compris son identité francophone.

  • Détermine des facteurs d’influence sur le façonnement de l’identité personnelle, p. ex. la langue, la famille, la communauté, le lieu de résidence, la région, la culture, la religion.
  • Explique les raisons des facteurs d’influence les plus marquants sur le façonnement de son identité francophone.
  • Décrit l’influence du patrimoine culturel et de la culture actuelle sur son identité francophone.
  • Discute de l’énoncé : « Comment le fait d’étudier dans une école fransaskoise influence mon identité personnelle ? »
  • Présente les facteurs d’influence sur le façonnement de son identité personnelle, p. ex. la ou les cultures de sa famille, un déménagement.
  • Illustre sa représentation de « l’identité fransaskoise ».
  • Démontre les liens entre son identité francophone et l’histoire des Fransaskoises et Fransaskois de sa communauté.
  • Recommande des évènements ou des activités de rassemblement en lien avec son identité francophone.

4ICC.2 : Résumer l’apport culturel et artistique de certaines communautés au façonnement de la Saskatchewan d’hier et d’aujourd’hui, y compris :

  • les francophones;
  • les Premières nations et les Métis;
  • les diverses communautés culturelles de la province.
  • Examine le rôle de l’art traditionnel dans l’histoire d’une culture, p. ex. la vision du monde, le symbolisme, la mémoire collective.
  • Découvre les réalisations artistiques du patrimoine et de la culture actuelle francophones en Saskatchewan et leurs contributions à l’identité culturelle de la province.
  • Détermine le rôle des Ainés et de la tradition orale dans la transmission de la culture des Premières nations ou des Métis, p. ex. responsable du transfert des connaissances, source d’information historique, conseiller, éducateur, philosophe.
  • Donne des exemples d’art traditionnel de diverses communautés culturelles de la Saskatchewan et leur signification historique.
  • Formule des hypothèses sur la signification de la devise provinciale : « Nos forces, notre peuple ».
  • Présente des exemples de l’apport culturel et artistique des francophones à l’histoire passée et présente de la Saskatchewan, p. ex. origine des noms de lieux et de la province, l’art, les sites historiques, les récits et les traditions, les organismes, les célébrations culturelles.
  • Représente un récit francophone ou des Premières nations ou des Métis et son apport à l’histoire de la Saskatchewan, p. ex. saynète, histoire racontée à partir d’une œuvre.
  • Raconte la signification d’une célébration culturelle des Premières nations ou des Métis et sa contribution à la culture de la Saskatchewan, p. ex. le powwow, la cérémonie de la suerie, la danse du Soleil.
  • Illustre les contributions de personnalités artistiques métisses ou des Premières nations au patrimoine et à la culture actuelle de la Saskatchewan, p. ex. David Bouchard, Allen Sapp, Bob Boyer, Maria Campbell.
  • Retrace les pays d’origine, les lieux d’établissement et les raisons de l’immigration de diverses communautés culturelles en Saskatchewan, d’hier et d’aujourd’hui.
  • Inventorie les moyens d’expression et les lieux significatifs d’une communauté culturelle en Saskatchewan, p. ex. rassemblement, spectacle, festival, association, logo.

4LT.2 : Examiner l’impact de certaines caractéristiques de la géographie physique sur le mode de vie des gens de la Saskatchewan.

  • Décrit certaines caractéristiques de la géographie physique et les caractéristiques démographiques actuelles de la Saskatchewan.
  • Démontre l’influence de la géographie physique sur le peuplement de la Saskatchewan.
  • Établit des liens entre la répartition de la population, les ressources naturelles, les caractéristiques de la géographie physique et le climat.
  • Compare les modes de vie des gens du nord et du sud de la Saskatchewan en fonction des particularités régionales de la géographie physique.
  • Établit des liens entre les symboles de la Saskatchewan et la géographie physique de la province.
  • Présente les avantages d’habiter dans les Prairies.
  • Illustre le choix de l’emplacement d’une population selon certaines caractéristiques de la géographie physique de la Saskatchewan, p. ex. la forêt, la prairie, les dunes de sable, les vallées.
  • Représente l’évolution du mode de vie des habitants des plaines intérieures de la Saskatchewan.
  • Relie des phénomènes environnementaux extrêmes aux caractéristiques de la géographie physique de la Saskatchewan et à leur impact sur le mode de vie des gens, p. ex. sécheresse, tornade, triangle de Palliser.
  • Fait ressortir les particularités des Premières nations et des Métis de la Saskatchewan en lien avec les caractéristiques de la géographie physique de la province.

4LT.4 : Cerner le rôle de certains personnages et évènements dans le façonnement de la Saskatchewan, y compris

  • les pionniers et pionnières francophones;
  • les Traités nos 4, 5, 6, 8, 10;
  • l’adoption de la Loi sur les Indiens, (1876).
  • Examine le rôle des missionnaires-colonisateurs dans l’établissement des communautés francophones, p. ex. l’abbé Louis-Pierre Gravel (Gravelbourg), l’abbé Albert Royer (Notre-Dame d’Auvergne à Ponteix), Philippe-Antoine Bérubé (nord de la province).
  • Fait ressortir les grandes lignes des Traités nos 4, 5, 6, 8, 10, p. ex. le territoire, les Premières nations, les conditions, les signataires.
  • Spécifie les motifs pour la conclusion de traités entre les Premières nations et la Couronne britannique.
  • Explique certaines conséquences de la Loi sur les Indiens, (1876) sur les Premières nations de la Saskatchewan.
  • Représente l’impact d’un évènement de l’histoire de la Saskatchewan sur le façonnement de la Saskatchewan, p. ex. la résistance du Nord-Ouest, l’entrée dans la confédération canadienne, la sècheresse, la construction du chemin de fer.
  • Présente les contributions d’un personnage signifiant des Premières nations ou métis sur le développement de la Saskatchewan, p. ex. Big Bear, Piapot, Poundmaker, Louis Riel.
  • Discute de l’énoncé suivant : « Les traités nous touchent tous ».

Illustre l’esprit et les objectifs de la Loi sur les Indiens, (1876) selon diverses perspectives, p. ex. le gouvernement canadien : pour coloniser et assimiler les Premières nations; les Premières nations : dans l’idée de préserver et de renforcer leur souveraineté en tant que nations.

Enseignement des traités

PT44 : Examiner les objectifs visés respectivement par les délégués des Premières nations et de la Couronne britannique dans la négociation de traités.

  • Examine les retombées que chaque partie signataire comptait tirer du traité conclu.
  • Analyse les difficultés et possibilités généralement associées à la négociation de traités (p. ex. communication entre les groupes, transport, participation, préservation des langues et des us et coutumes).
  • Recherche comment chacune des parties signataires a consigné le fil des événements qui a abouti aux traités.

CH43 : Explorer les motivations qui ont poussé les gens de l’époque à conclure des traités.

  • Examine comment la disparition du bison et la perte des territoires de chasse et de trappage traditionnels ont poussé les Premières nations à conclure des traités.
  • Explore les usages que les gens faisaient du territoire avant que se forme la collectivité dont il relève.
  • Reconnaît que les traités ont donné la possibilité aux nouveaux arrivants de s’installer sur les terres qu’on appelle aujourd’hui la Saskatchewan et de les partager.

INFORMATION GÉNÉRALE À L’INTENTION DE L’ENSEIGNANT

Peuplement de la Saskatchewan

  • Histoire
  • Ethnicité des immigrants et lieux où ils se sont établis
  • Politiques gouvernementales ayant favorisé l’immigration

Régions visées par des traités en Saskatchewan

  • Carte des traités
  • Contexte des traités

Partie B : Plan d’apprentissage

L’élève :

  • Apprendra quelles sont les différentes cultures en Saskatchewan et comment les pionniers et, par la suite, les habitants de la province ont surmonté les obstacles posés par l’environnement en travaillant ensemble.
  • S’instruira sur la vie des Premières Nations et des Métis en Saskatchewan et étudiera leur lien avec la terre avant l’arrivée des premiers Européens.
  • Découvrira l’influence de la géographie et de l’histoire sur les décisions prises par tous ceux qui ont fait le choix de vivre en Saskatchewan, en portant une attention particulière à l’impact de ces décisions sur la conclusion des traités.

Résultats d’apprentissage

4ICC.1 : Justifier l’influence de divers facteurs sur le façonnement de l’identité personnelle, y compris son identité francophone.

4ICC.2 : Résumer l’apport culturel et artistique de certaines communautés au façonnement de la Saskatchewan d’hier et d’aujourd’hui, y compris :

  • les francophones;
  • les Premières nations et les Métis;
  • les diverses communautés culturelles de la province.

4LT.2 : Examiner l’impact de certaines caractéristiques de la géographie physique sur le mode de vie des gens de la Saskatchewan.

4LT.4 : Cerner le rôle de certains personnages et évènements dans le façonnement de la Saskatchewan, y compris

  • les pionniers et pionnières francophones;
  • les Traités nos 4, 5, 6, 8, 10;
  • l’adoption de la Loi sur les Indiens, (1876).

PT44 : Examiner les objectifs visés respectivement par les délégués des Premières nations et de la Couronne britannique dans la négociation de traités.

CH43 : Explorer les motivations qui ont poussé les gens de l’époque à conclure des traités.

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début de l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, démontrent la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages. Ces questions sont posées pour soutenir le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales.

Les enseignants trouveront peut-être utile d’inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant, après » pour noter l’évolution des idées des élèves à la suite de la démarche d’enquête.

Questions essentielles 

  • Qu’est-ce que le soutien de la diversité ajoute à la culture canadienne?
    • La diversité nous renforce-t-elle ou nous affaiblit-elle?
    • Que faut-il pour promouvoir le respect de la diversité au Canada?
    • Comment célèbre-t-on la diversité à l’école, dans la communauté, dans la province?
  • Qu’est-ce qui influence tes décisions?
    • Qu’est-ce que le passé a à voir avec les décisions qu’on prend aujourd’hui?
  • Jusqu’où vont les effets des décisions qu’on prend? (S’étendent-ils à la communauté, à la province, au pays, au monde entier, à l’univers?)
  • Les problèmes ont-ils tous une solution?
    • Qu’est-ce qui fait la « bonne ou grande qualité » d’une solution?
  • Peut-on résoudre tous les problèmes de la même façon? Quelle démarche (quel modèle) emploies-tu pour résoudre un problème?
  • Pourquoi les Canadiens ont-ils tous des intérêts dans les relations fondées sur les traités?
    • Quels avantages y a-t-il à comprendre les promesses que renferment les traités?
    • Quels risques y a-t-il à ne pas comprendre ces promesses?

Vocabulaire

  • diversité
  • influence
  • impact
  • devise, symbole

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section indique des façons d’entamer la leçon, en éveillant l’intérêt des élèves et en aidant ces derniers à faire un lien entre son contenu et leur propre expérience. C’est à cette étape qu’on pose les questions essentielles et présente le vocabulaire, que les élèves notent. Les réponses aux questions essentielles donnent une idée de ce que comprennent les élèves, en révélant les notions qu’ils possèdent déjà, et indiquent ainsi à l’enseignant ce qu’il leur faut apprendre pour travailler aux résultats d’apprentissage.

Discuter avec les élèves et afficher leurs réflexions, afin d’y revenir plus tard pour voir en quoi leur raisonnement a changé. Les faire ensuite commencer à fouiller pour trouver les réponses aux questions qui suivent ou leur transmettre l’information nécessaire.

Démarche

  • Poser les questions essentielles et laisser les élèves partager leurs réflexions sur le sujet.
  • Déterminer ce que les élèves savent, comprennent et doivent être en mesure de faire pour bien saisir les questions essentielles et y répondre (lien avec le contenu). Ajouter des questions si nécessaire. Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux autres.
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») – Déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves.
  • Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir à la suite de leurs discussions sur les questions essentielles.

Afficher la devise de la Saskatchewan :

« Nos peuples, notre force »

  • Que signifie cette devise?
  • Pourquoi la Saskatchewan choisirait-elle cette devise?
  • Est-ce une devise appropriée dans son cas?

Histoire et peuplement de la Saskatchewan

  • Quel âge a la Saskatchewan? Quand la Saskatchewan a-t-elle commencé à se peupler?
  • Qui habitait en Saskatchewan quand les pionniers européens sont arrivés?
  • Que sais-tu à propos des premiers habitants de la Saskatchewan?
  • Y a-t-il dans ta parenté des gens qui sont déménagés en Saskatchewan d’un pays européen?
  • Que cherchaient les gens qui sont venus en Saskatchewan? Où se sont-ils installés?
  • Comment les gens qui habitaient ici vivaient-ils?
    • Dresser une liste et l’afficher – Qui est venu? Pourquoi? – Cela servira de point de départ aux recherches des élèves sur les divers groupes qui ont peuplé la province.
    • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris »).

Premières Nations habitant en Saskatchewan

  • Dans quelle région visée par un traité l’école est-elle située?
  • Quelles sont les communautés des Premières Nations dans la région?
  • Quelle langue parlent-elles?
  • Quelles sont les régions visées par un traité qui sont voisines de celle-ci, et qui sont les Premières Nations qui y habitent?
  • Quelle est l’histoire des Premières Nations dans chaque région?
    • Quand les Premières Nations ont-elles commencé à vivre ici?
    • Traditionnellement, quelles étaient leurs habitudes migratoires?
    • Quel était leur lien avec la terre?
    • Comment vivaient-elles?
  • Quelles questions poserais-tu aux premiers habitants de la Saskatchewan?

Afficher les questions supplémentaires des élèves à propos de la façon dont la province a été peuplée et des Premières Nations qui y habitaient avant l’arrivée des pionniers. Ces questions pourront servir d’indices supplémentaires pour guider les recherches.

Régions géographiques de la Saskatchewan
Se servir d’une carte de la Saskatchewan pour :

  • situer les terres cédées en vertu d’un traité et se faire une idée du soutien que les Premières Nations ont apporté aux immigrants dans la province.
  • indiquer certaines des régions où se sont installés des immigrants.
  • établir des liens entre le lieu géographique, les possibilités économiques y étant offertes aux immigrants et néo-Canadiens et le peuplement de la province.

Ligne du temps de référence – établir une perspective historique de la prise de décision

  • Commencer à créer une ligne du temps allant du début du 17e siècle à la période suivant la constitution de la Saskatchewan en province, soit les années 1905 à 1950.
  • Découper la ligne du temps en demi-siècles, p. ex. 1600 – 1650, 1700 – 1750, 1800 – 1850, 1900 – 1950.
  • Y marquer l’année où la Saskatchewan est devenue une province : 1905.
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES

La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage.

Étude et recherche selon la méthode Jigsaw

  • Diviser les élèves en groupes et donner à chacun de ceux-ci un groupe démographique particulier à étudier à fond et à présenter à la classe.
  • Chaque groupe doit trouver de l’information répondant aux questions posées ainsi qu’aux questions supplémentaires soulevées par les élèves afin de la communiquer au reste à la classe.
  • Encourager les élèves à présenter l’information recueillie de différentes manières : ce peut être oralement, par écrit ou au moyen d’un sketch, du multimédia ou de tout autre mode qui leur ménagera à tous un point d’intervention pour démontrer ce qu’ils ont appris et comprennent.
  • Tenir compte des « experts locaux », des personnes de la communauté qui pourraient être invitées à venir pour parler aux élèves.

Groupes fondateurs de la Saskatchewan

  • Premières Nations dans la région visée par un traité où se situe l’école
  • Nation métisse
  • Immigrants européens
    • Explorateurs
    • Commerçants de fourrures
    • Homesteaders
    • Sectes religieuses comme les mennonites, les huttériens et les doukhobors

Information à rassembler

Demander aux élèves de reconstituer et de présenter l’histoire des groupes de gens étudiés, en indiquant pour chacun :

  • Son histoire –
    • Lieu ou pays d’origine
    • Où, quand et pourquoi il est venu en Saskatchewan – faire renvoi à la carte et à la ligne du temps
    • Vision du monde ou système de croyances
  • Sa relation avec la terre –
    • Comment il vivait de la terre ou l’utilisait, modes de vie traditionnels
    • Pourquoi il a choisi la Saskatchewan comme lieu où s’établir – influence de la géographie sur ses décisions
  • Les défis à surmonter –
    • Difficultés à résoudre et manière dont il les a résolues, p. ex. par la collaboration, par la conclusion de traités
    • Décisions prises pour faire face à des situations, à des épreuves ou à des défis particuliers et impact de ces décisions

Demander aux élèves de résumer l’information réunie et d‘en tirer des conclusions, en groupes.

  • Que remarquez-vous? Qu’est-ce que les groupes étudiés ont en commun? En quoi sont-ils différents?
  • Qu’est-ce qui influençait leurs décisions?
    • Pourquoi ces gens choisissaient-ils d’habiter là où ils habitaient?
    • Quel est le rapport entre la géographie et le moyen de gagner leur vie que choisissaient les gens?
    • Comment la vision du monde ou le système de croyances de ces gens a-t-il influencé leurs décisions?
  • Quelles sont les grandes idées qui se dégagent?
    • La géographie a eu une influence sur l’établissement des communautés.
    • La vision du monde avait une influence sur l’utilisation des terres.
    • Tous les groupes de gens ont éprouvé des difficultés et ont eu besoin de soutien pour survivre.

Revenir à la devise de la Saskatchewan : « Nos peuples, notre force ». Demander aux élèves de réfléchir à ce qu’ils ont répondu aux questions posées à son sujet au début de la leçon, pour leur faire prendre conscience de ce qui a changé dans leur façon de penser.

  • Que veut dire cette devise?
  • Pourquoi la Saskatchewan choisirait-elle cette devise?
  • Est-ce une devise appropriée dans son cas?

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête ou d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour aider les élèves à mieux assimiler le sujet à l’étude. Il s’agit là de la portion « Tu le fais » de l’enquête – soit « Tu le fais tout seul », soit « Tu le fais avec des camarades. Inviter les élèves à  élargir leur réflexion pour aller au-delà des discussions en classe et des expériences de l’enquête.  Poser quelques-unes des autres questions de réflexion qui ont été soulevées pour encourager la créativité et le raisonnement critique.  

Le domaine d’enquête suivant amène les élèves à établir des liens entre les traités qui ont été conclus et se rapporte expressément au résultat d’apprentissage relatif à l’analyse des répercussions des relations fondées sur les traités en Saskatchewan.

Questions essentielles

Prise de décision et résolution de problèmes

  • Qu’est-ce qui influence tes décisions?
  • Comment l’histoire influe-t-elle sur les décisions?
  • Les problèmes ont-ils tous une solution?
  • Qu’est-ce qui fait la « bonne ou grande qualité » d’une solution?
  • Pourquoi les Canadiens ont-ils tous des intérêts dans les relations fondées sur les traités?
    • Quels avantages y a-t-il à comprendre les promesses que renferment les traités?
    • Quels risques y a-t-il à ne pas comprendre ces promesses?
  • Si une règle ou une loi n’a pas les mêmes effets sur tout le monde, est-elle juste et équitable? Explique-toi.
  • Qu’est-ce qui a influencé la décision des Premières Nations et de la Couronne britannique de conclure des traités?
  • Comment la vision du monde qu’avaient les Premières Nations et la Couronne a-t-elle influencé leur façon de comprendre les dispositions des traités?
  • Qui a bénéficié des traités et de quelle façon?
  • La solution qu’offraient les traités représentait-elle une bonne décision, une décision de grande qualité? Explique.

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques. Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières. La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.

Faire un rapprochement avec les questions essentielles.

Diversité culturelle

  • Comment la diversité a-t-elle renforcé la Saskatchewan?
  • Comment continue-t-elle de la renforcer?
  • Qu’est-ce que le soutien de la diversité ajoute à la culture saskatchewanaise et à la culture canadienne?
  • Comment qualifierais-tu la culture et le respect de la diversité en Saskatchewan aujourd’hui? Pourquoi? Que faudrait-il pour que la diversité soit mieux respectée en Saskatchewan?

Prise de décision et résolution de problèmes

  • Qu’est-ce qui influence tes décisions?
  • Comment l’histoire influe-t-elle sur les décisions?
  • Les problèmes ont-ils tous une solution?
  • Qu’est-ce qui fait la « bonne ou grande qualité » d’une solution?
  • Pourquoi les Canadiens ont-ils tous des intérêts dans les relations fondées sur les traités?
    • Quels avantages y a-t-il à comprendre les promesses que renferment les traités?
  • Quels risques y a-t-il à ne pas comprendre ces promesses?

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet.  Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal.  Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse, à en proposer une ou à répondre à l’une quelconque des questions essentielles.

Ils sont encouragés à utiliser diverses formes d’expression.

Le Canada est un pays qui attache de la valeur à la diversité.

  • En tant que citoyen, dans quelle mesure as-tu la responsabilité de comprendre et de soutenir la diversité?
  • Quels sont les couts, les conséquences d’un manquement à soutenir la diversité?

Partie C : Ressources des citoyens qui apprennent tout au long de leur vie

RESSOURCES CONNEXES

Les symboles provinciaux de la Saskatchewan https://web.archive.org/web/20170721095841/http://canada.pch.gc.ca/fra/1444070816847

Les Traités Guide d’étude de la 4e année http://www.otc.ca/public/uploads/resource_photo/Les_Traités_-_Guide_DÉtude_-_4a.pdf

Les traités nous touchent tous http://www.otc.ca/public/uploads/resource_photo/Les_Traités_Nous_Nouchent_Tous.pdf

Vers le Pacifique: Institut Pacifique est un organisme sans but lucratif voué au développement, à la mise en œuvre et à la promotion des savoir-faire en matière de résolution de conflits et de prévention des problèmes psychosociaux, pour bâtir des milieux de vie exempts de violence et soutenir l’épanouissement psychosocial des enfants, des jeunes et des adultes.

http://institutpacifique.com/programmes-et-services-en-resolution-de-conflits/programmes-vers-le-pacifique-et-differents-mas-pas-indifferents/materiel-pedagogique/programme-vers-le-pacifique-au-primaire/

Capsule vidéo « Le multiculturalisme chez les Fransaskois http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1001771/multiculturalisme-fransaskois-video-francophonie-origines

Lieux historiques nationaux de la Saskatchewan http://www.pc.gc.ca/fra/lhn-nhs/sk/batoche/index.aspx

LIENS AVEC LES AUTRES MATIÈRES

Français

4L.1 : Préparer sa lecture selon l’intention et à l’aide de stratégies, y compris:

  • préciser l’intention de lecture;
  • prévoir un moyen de réaliser sa lecture en lien avec son intention initiale;
  • anticiper le contenu du texte;
  • recourir à ses expériences personnelles et à son bagage culturel francophone;
  • déterminer l’idée générale, les caractéristiques et le genre de texte à l’aide du survol.

4L.2 : Dégager le sens du texte à l’aide de stratégies, y compris :

  • valider ses prédictions et sa compréhension;
  • faire des inférences;
  • établir des liens entre les référents culturels francophones du texte et ses expériences personnelles

4É.1 : Planifier son projet d’écriture à l’aide de stratégies, y compris :

  • établir des critères de production selon son intention d’écriture, le destinataire et le genre de texte;
  • recourir à ses connaissances antérieures et ses expériences personnelles;
  • identifier, avec de l’appui, des liens possibles avec un référent culturel francophone pour son projet d’écriture;
  • rechercher des informations ;
  • utiliser un modèle de plan de projet d’écriture;
  • recourir à divers moyens de préparation de son projet d’écriture.

SUGGESTIONS DE RECHERCHES COMPLÉMENTAIRES

  • Créer un montage faisant valoir la diversité à l’école ou dans la communauté; faire une présentation soulignant les règles de l’école et leur raison d’être; s’entretenir des relations fondées sur les traités avec des partenaires de prestation de soins; interviewer des représentants d’un organisme dirigeant local (le maire, le chef d’une communauté métisse ou des Premières Nations, le directeur de l’école, etc.).
  • Organiser une pétition.
  • Communiquer avec un représentant élu ou avec le bureau d’un conseil de bande pour se renseigner sur une question d’intérêt particulier.
  • Agir comme représentant des élèves.
  • Faire du bénévolat au bureau d’un conseiller municipal, du maire ou d’un conseil de bande.
  • Faire du lobbyisme auprès du gouvernement.
  • Choisir une question d’actualité pour laquelle on a des solutions à suggérer, établir un plan et le mettre à exécution.
  • Poser un regard critique sur une règle ou une loi en vue de déterminer s’il y a lieu de l’appuyer ou de la modifier.
  • Comment se faire un agent de changement? Quel impact cela aurait-il sur l’individu (l’élève) qui décide d’agir, sur l’école, sur la communauté, sur la province?
  • Comment peut-on soutenir une personne, un groupe sur qui une règle ou une loi a des effets néfastes et lui donner les moyens d’agir, de se prendre en charge?
  • Déterminer le pour et le contre de la contestation ou de la modification d’une règle de l’école, de la communauté, du droit local, etc.

4E ANNÉE : LE SENS DE DE SOI, DE SES RACINES ET DE SA COMMUNAUTÉ

Partie A : Connexions curriculaires et arrière-plan

GRANDES ORIENTATIONS DE LA CITOYENNETÉ

Les citoyens possédant un solide sens d’eux-mêmes, de leurs racines et de leur communauté examinent et scrutent leurs liens avec l’école, la communauté et l’environnement naturel. Ils réfléchissent à leurs choix et aux conséquences que ceux-ci auront tant pour les autres, à savoir leur école, la communauté locale et mondiale dont ils font partie et leur lieu de vie, que pour eux. Être membre d’une communauté confère certains droits, mais aussi certaines responsabilités concernant la protection de ces droits et privilèges. Les élèves apprennent à apprécier la relation qu’ils ont en tant qu’individus et membres d’une communauté avec le lieu où est située celle-ci et réfléchissent à ce qu’ils font pour entretenir et cultiver la relation entre ces trois éléments de leur environnement.

APERÇUS ET EFFETS ESCOMPTÉS DE L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ

La perception qu’une personne a de sa place dans le monde s’acquiert par l’expérience et par la connaissance de l’histoire, de la géographie et de la géologie d’une région, ainsi que de ses légendes, et par un sens de la terre et de son histoire après y avoir vécu pendant un certain temps. Acquérir le sens de leur place dans le monde aide les élèves à s’identifier à leur région et à se reconnaitre entre eux. Un solide sens de sa place dans le monde peut mener à une gestion plus adaptée de notre histoire culturelle et de notre environnement naturel.

Dans ce domaine de l’éducation à la citoyenneté, les élèves s’instruisent sur les choix faits et les stratégies adoptées par les Saskatchewanais pour faire face aux défis que pose l’environnement. Ils s’informent sur les choix faits par les Premières Nations et les Métis pour vivre en harmonie avec la terre. Ils examinent aussi ceux des Saskatchewanais de même que l’utilisation que ces derniers font des ressources et des technologies, et se penchent sur l’impact de ces choix et de cette utilisation sur la communauté à l’échelle locale, nationale et mondiale. Enfin, ils analysent les apports des Premières Nations et des Métis à la province, dans le passé et de nos jours.

SAVOIRS ACQUIS SUR LA CITOYENNETÉ

Grâce aux connaissances acquises, les élèves pourront  comprendre que :

  • Tout le monde a une place dans la société et chacun a la responsabilité de faire une contribution.
  • L’appartenance fait partie des droits fondamentaux de tout citoyen.
  • Chacun a le pouvoir d’influencer les autres et de changer les choses.
  • L’appartenance suppose une participation.
  • Une intervention constructive de la part de spectateurs peut avoir des effets d’une grande portée.

Inférences

  • Une action collective constructive ajoute à l’estime de soi.
  • L’empathie suppose qu’on comprend et apprécie le point de vue de l’autre et qu’on agit d’une manière appropriée (p. ex. en évitant de pousser la taquinerie trop loin).
  • Les sociétés établissent des règles – écrites ou non – qui mènent à l’inclusion ou à l’exclusion et sont mises en application par l’intermédiaire des comportements sociaux ainsi que des attentes et des actions sous ce rapport.
  • Les savoirs acquis et les questions stimulent la réflexion, guident l’enquête et sont liés aux résultats d’apprentissage.
  • Les questions attirent l’attention sur les « grandes idées » du domaine d’enquête qui seront examinées et réexaminées tout au long de la démarche d’enquête.
  • Les réponses à ces questions sont des sources d’évaluation des apprentissages.

ACQUISITION DES CONNAISSANCES ET DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

L’élève :

  • Acquerra des aptitudes à agir avec respect envers les autres et envers lui-même.
  • Fera preuve d’empathie dans divers contextes sociaux.
  • Réévaluera continuellement sa place (évolution des contextes, des rôles et des attentes) à l’école, au sein de la famille, dans la communauté.
  • Réfléchira aux conséquences de ses choix.

QUESTIONS ESSENTIELLES

  • Comment peux-tu contrôler les effets de tes actions et de tes décisions?
  • Dans quelle mesure as-tu la responsabilité de réaliser un équilibre entre tes besoins personnels et les besoins de la communauté?
  • Dans quelle mesure l’individu a-t-il le pouvoir de changer les choses dans le monde et quelle est sa responsabilité à cet égard?
  • Quelles sont les règles de l’appartenance et comment sont-elles établies et mises en application?
  • De quelle façon l’empathie contribue-t-elle à la citoyenneté?

Les questions essentielles sont des questions ouvertes qui  sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, servent à en vérifier la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages.

RÉSULTATS D’APPRENTISSAGE ET INDICATEURS DE RÉALISATION

4ICC.1 : Justifier l’influence de divers facteurs sur le façonnement de l’identité personnelle, y compris son identité francophone.

  • Détermine des facteurs d’influence sur le façonnement de l’identité personnelle, p. ex. la langue, la famille, la communauté, le lieu de résidence, la région, la culture, la religion.
  • Explique les raisons des facteurs d’influence les plus marquants sur le façonnement de son identité francophone.
  • Décrit l’influence du patrimoine culturel et de la culture actuelle sur son identité francophone.
  • Discute de l’énoncé : « Comment le fait d’étudier dans une école fransaskoise influence mon identité personnelle ? »
  • Présente les facteurs d’influence sur le façonnement de son identité personnelle, p. ex. la ou les cultures de sa famille, un déménagement.
  • Illustre sa représentation de « l’identité fransaskoise ».
  • Démontre les liens entre son identité francophone et l’histoire des Fransaskoises et Fransaskois de sa communauté.
  • Recommande des évènements ou des activités de rassemblement en lien avec son identité francophone.

4ICC.2 : Résumer l’apport culturel et artistique de certaines communautés au façonnement de la Saskatchewan d’hier et d’aujourd’hui, y compris :

-les francophones;

-les Premières nations et les Métis;

-les diverses communautés culturelles de la province.

  • Examine le rôle de l’art traditionnel dans l’histoire d’une culture, p. ex. la vision du monde, le symbolisme, la mémoire collective.
  • Découvre les réalisations artistiques du patrimoine et de la culture actuelle francophones en Saskatchewan et leurs contributions à l’identité culturelle de la province.
  • Détermine le rôle des Ainés et de la tradition orale dans la transmission de la culture des Premières nations ou des Métis, p. ex. responsable du transfert des connaissances, source d’information historique, conseiller, éducateur, philosophe.
  • Donne des exemples d’art traditionnel de diverses communautés culturelles de la Saskatchewan et leur signification historique.
  • Formule des hypothèses sur la signification de la devise provinciale : « Nos forces, notre peuple ».
  • Présente des exemples de l’apport culturel et artistique des francophones à l’histoire passée et présente de la Saskatchewan, p. ex. origine des noms de lieux et de la province, l’art, les sites historiques, les récits et les traditions, les organismes, les célébrations culturelles.
  • Représente un récit francophone ou des Premières nations ou des Métis et son apport à l’histoire de la Saskatchewan, p. ex. saynète, histoire racontée à partir d’une œuvre.
  • Raconte la signification d’une célébration culturelle des Premières nations ou des Métis et sa contribution à la culture de la Saskatchewan, p. ex. le powwow, la cérémonie de la suerie, la danse du Soleil.
  • Illustre les contributions de personnalités artistiques métisses ou des Premières nations au patrimoine et à la culture actuelle de la Saskatchewan, p. ex. David Bouchard, Allen Sapp, Bob Boyer, Maria Campbell.
  • Retrace les pays d’origine, les lieux d’établissement et les raisons de l’immigration de diverses communautés culturelles en Saskatchewan, d’hier et d’aujourd’hui.
  • Inventorie les moyens d’expression et les lieux significatifs d’une communauté culturelle en Saskatchewan, p. ex. rassemblement, spectacle, festival, association, logo.

4LT.2 : Examiner l’impact de certaines caractéristiques de la géographie physique sur le mode de vie des gens de la Saskatchewan.

  • Décrit certaines caractéristiques de la géographie physique et les caractéristiques démographiques actuelles de la Saskatchewan.
  • Démontre l’influence de la géographie physique sur le peuplement de la Saskatchewan.
  • Établit des liens entre la répartition de la population, les ressources naturelles, les caractéristiques de la géographie physique et le climat.
  • Compare les modes de vie des gens du nord et du sud de la Saskatchewan en fonction des particularités régionales de la géographie physique.
  • Établit des liens entre les symboles de la Saskatchewan et la géographie physique de la province.
  • Présente les avantages d’habiter dans les Prairies.
  • Illustre le choix de l’emplacement d’une population selon certaines caractéristiques de la géographie physique de la Saskatchewan, p. ex. la forêt, la prairie, les dunes de sable, les vallées.
  • Représente l’évolution du mode de vie des habitants des plaines intérieures de la Saskatchewan.
  • Relie des phénomènes environnementaux extrêmes aux caractéristiques de la géographie physique de la Saskatchewan et à leur impact sur le mode de vie des gens, p. ex. sécheresse, tornade, triangle de Palliser.
  • Fait ressortir les particularités des Premières nations et des Métis de la Saskatchewan en lien avec les caractéristiques de la géographie physique de la province.

4LT.3 : Expliquer les changements en Saskatchewan à différentes époques, y compris

-l’organisation démographique;

-l’aménagement du territoire;

-les activités économiques;

-la technologie;

-le droit à l’enseignement en français.

  • Compare l’organisation démographique de la Saskatchewan à différentes époques à l’aide de cartes, p. ex. le nombre, la répartition.
  • Fait ressortir les tendances de la répartition de la population en Saskatchewan à différentes époques, y compris la répartition de la population francophone.
  • Précise les différences significatives de l’environnement naturel et construit de la Saskatchewan d’autrefois et d’aujourd’hui, p. ex. autoroutes, chemins de fer, parcs naturels, forêts.
  • Discute de l’apport de la technologie sur le mode de vie des gens de la Saskatchewan à différentes époques.
  • Illustre les changements et les tendances de la répartition de la population rurale et urbaine en Saskatchewan à différentes époques.
  • Reconstitue, à l’aide d’un support visuel, un lieu de sa communauté à deux époques différentes, p. ex. montage photos, maquette.
  • Relève des différences dans les activités économiques de la Saskatchewan au fil du temps, p. ex. ressources naturelles, entreprises, agriculture.
  • Expose l’évolution technologique dans le domaine de l’agriculture en Saskatchewan, p. ex. ce que l’on cultive, les méthodes, la machinerie.
  • Représente certaines étapes de l’évolution du droit à l’enseignement en français en Saskatchewan à différentes époques.

4LT.4 : Cerner le rôle de certains personnages et évènements dans le façonnement de la Saskatchewan, y compris

-les pionniers et pionnières francophones;

-les Traités nos 4, 5, 6, 8, 10;

-l’adoption de la Loi sur les Indiens, (1876).

  • Examine le rôle des missionnaires-colonisateurs dans l’établissement des communautés francophones, p. ex. l’abbé Louis-Pierre Gravel (Gravelbourg), l’abbé Albert Royer (Notre-Dame d’Auvergne à Ponteix), Philippe-Antoine Bérubé (nord de la province).
  • Fait ressortir les grandes lignes des Traités nos 4, 5, 6, 8, 10, p. ex. le territoire, les Premières nations, les conditions, les signataires.
  • Spécifie les motifs pour la conclusion de traités entre les Premières nations et la Couronne britannique.
  • Explique certaines conséquences de la Loi sur les Indiens, (1876) sur les Premières nations de la Saskatchewan.
  • Représente l’impact d’un évènement de l’histoire de la Saskatchewan sur le façonnement de la Saskatchewan, p. ex. la résistance du Nord-Ouest, l’entrée dans la confédération canadienne, la sècheresse, la construction du chemin de fer.
  • Présente les contributions d’un personnage signifiant des Premières nations ou métis sur le développement de la Saskatchewan, p. ex. Big Bear, Piapot, Poundmaker, Louis Riel.
  • Discute de l’énoncé suivant : « Les traités nous touchent tous ».
    • Illustre l’esprit et les objectifs de la Loi sur les Indiens, (1876) selon diverses perspectives, p. ex. le gouvernement canadien : pour coloniser et assimiler les Premières nations; les Premières nations : dans l’idée de préserver et de renforcer leur souveraineté en tant que nations.

4ER.1 – Faire ressortir l’influence des activités économiques sur le développement de la Saskatchewan, y compris :

-l’exploitation de la terre et des ressources naturelles;

-le développement durable.

  • Précise les avantages et les désavantages de l’exploitation des ressources naturelles et de l’établissement d’industries pour l’économie d’une région ou de la Saskatchewan.
  • Distingue les principales formes d’exploitation et de transformation des ressources naturelles en Saskatchewan et leur apport à l’activité économique de la province.
  • Explique l’importance de l’agriculture pour la vitalité économique de la Saskatchewan.
  • Détermine l’impact environnemental de l’exploitation d’une ressource naturelle sur une région de la Saskatchewan.
  • Établit des liens entre la relation traditionnelle des Autochtones avec la terre et le développement durable.
  • Illustre l’influence des principales activités économiques de la Saskatchewan selon les secteurs primaire, secondaire et tertiaire.
  • Présente des industries implantées dans des communautés francophones ou gérées par des francophones et leur apport à la vitalité économique de la Saskatchewan, p. ex. Bourgault (Saint-Brieux), Belle Pulse (Saint-Isidore-de-Bellevue), Highline (Vonda).
  • Raconte les circonstances de la naissance du mouvement coopératif en Saskatchewan, son évolution et son apport à la vitalité économique au fil des années, p. ex. le Wheat Pool, le Conseil de la Coopération de la Saskatchewan, la Caisse populaire.
  • Formule des hypothèses sur les conséquences possibles de l’exploitation des ressources naturelles au niveau local ou mondial.
  • Inventorie des initiatives du gouvernement provincial pour le développement durable en Saskatchewan, p. ex. « go Green ».

INFORMATION GÉNÉRALE À L’INTENTION DE L’ENSEIGNANT

Réalisations de la Saskatchewan

Programmes

  • Régime d’assurance-maladie, aide sociale
  • Coopératives
  • Déclaration des droits de la Saskatchewan de 1947

Technologies et inventions

  • Traitement du cancer par la bombe au cobalt (cobaltothérapie)
  • Guichet automatique bancaire
  • Technologies agricoles
  • Technique des fibres optiques

Personnalités saskatchewanaises notables
Personnalités politiques

Gens d’affaires

  • Gary Merasty, Leanne Bellegarde
  • Gabriel Scrimshaw

Artistes, sculpteurs, écrivains

  • Artistes, sculpteurs, musiciens, danseurs, raconteurs et écrivains métis et des Premières nations (p. ex. Buffy Sainte-Marie, Allan Sapp, David Bouchard, Michael Lonechild, Henry Beaudry, Andrea Menard, Angelique Merasty, Joseph Naytowhow)
  • Artistes, sculpteurs, musiciens, danseurs, raconteurs et écrivains francophones (p.ex. David Bouchard, Alexis Normand, Mario Lepage, Joe Fafard, Laurier Gareau, Annette Campagne, Liza Gareau-Tosh)
  • Conseil culturel fransaskois; www.culturel.ca
  • http://www.rcinet.ca/fr/2013/05/31/meteo-en-saskatchewan-saskatoon-au-fil-des-annees/

Partie B : Plan d’apprentissage

L’élève s’instruira sur :

  • les défis que l’environnement posait aux habitants de la Saskatchewan.
  • les apports des Premières nations et des Métis à la province.
  • les apports des habitants de la Saskatchewan au Canada.
  • l’impact des ressources de la Saskatchewan et des technologies qui ont vu le jour dans la province sur la communauté à l’échelle locale, nationale et mondiale.

Résultats d’apprentissage

4ICC.1 : Justifier l’influence de divers facteurs sur le façonnement de l’identité personnelle, y compris son identité francophone.

4ICC.2 : Résumer l’apport culturel et artistique de certaines communautés au façonnement de la Saskatchewan d’hier et d’aujourd’hui.

4LT.2 : Examiner l’impact de certaines caractéristiques de la géographie physique sur le mode de vie des gens de la Saskatchewan.

4LT.3 : Expliquer les changements en Saskatchewan à différentes époques, y compris :

  • l’organisation démographique;
  • l’aménagement du territoire;
  • les activités économiques;
  • la technologie;
  • le droit à l’enseignement en français.

4LT.4 – Cerner le rôle de certains personnages et évènements dans le façonnement de la Saskatchewan, y compris :

  • les pionniers et pionnières francophones;
  • les Traités nos 4, 5, 6, 8, 10;
  • l’adoption de la Loi sur les Indiens, (1876).

4ER.1 – Faire ressortir l’influence des activités économiques sur le développement de la Saskatchewan, y compris :

  • l’exploitation de la terre et des ressources naturelles;
  • le développement durable.

QUESTIONS POUR GUIDER LA DÉMARCHE D’ENQUÊTE

Les questions essentielles sont affichées et font l’objet d’une discussion avec les élèves au début de l’exploration du sujet. Ces questions ouvertes sont constamment revues, couvrent des concepts que les élèves vont explorer pendant toute l’unité d’étude, démontrent la compréhension et sont des sources d’évaluation des apprentissages. Ces questions sont posées pour soutenir le raisonnement des élèves alors qu’ils explorent les réponses aux grandes questions fondamentales.

Les enseignants trouveront peut-être utile d’inscrire les questions dans un tableau « avant, pendant, après » pour noter l’évolution des idées des élèves à la suite de la démarche d’enquête.

Questions essentielles

Les questions essentielles sont présentées en gras suivi par les questions pour guider la démarche d’enquête qui sont directement en lien avec les résultats d’apprentissage.

  • Comment peux-tu contrôler les effets de tes actions et de tes décisions?
    • Peux-tu contrôler l’effet domino de tes décisions ou de tes choix?
  • Dans quelle mesure as-tu la responsabilité de réaliser un équilibre entre tes besoins personnels et ceux de là communauté?
    • Pourquoi dois-tu penser aux besoins de la communauté et pas seulement aux tiens?
    • Que faudrait-il pour assurer la satisfaction des besoins de tout le monde, dans le monde entier?
  • Dans quelle mesure l’individu a-t-il le pouvoir de changer les choses dans le monde et quelle est sa responsabilité à cet égard?
    • Peux-tu avoir une influence positive sur le monde?
    • De quelle façon peux-tu commencer à changer les choses dans ta propre communauté?
    • Comment peux-tu te servir de cette connaissance pour changer les choses dans le monde? Pour influencer les autres?
  • Quelles sont les règles de l’appartenance et comment sont-elles établies et mises en application?
  • De quelle façon l’empathie contribue-t-elle à la citoyenneté?
    • Pourquoi l’empathie est-elle importante? Comment peut-on se mettre à la place d’un autre?

PRÉSENTER LE SUJET ET DÉGAGER LES RÉFLEXIONS DES ÉLÈVES

Cette section présente les concepts et aide les enseignants à se faire une idée de ce que pensent les élèves. Poser les questions essentielles et donner le temps aux élèves d’y réfléchir et d’en parler. Leurs réponses donneront une idée des notions que possèdent déjà les élèves et permettront de déterminer ce qu’il est nécessaire de leur enseigner pour travailler aux résultats d’apprentissage. C’est à cette étape qu’on présente le vocabulaire et que les élèves le notent. Cette section correspond à la portion « On le fait ensemble » de la leçon, au cours de laquelle les enseignants orientent l’enquête.

Démarche

  • Poser les questions essentielles et laisser les élèves partager leurs réflexions sur le sujet.
  • Déterminer ce que les élèves savent, comprennent et doivent être en mesure de faire pour bien saisir les questions essentielles et y répondre (lien avec le contenu). Ajouter des questions si nécessaire. Les élèves sont encouragés à ajouter leurs questions aux autres.
  • Créer un tableau SVA (« ce que je sais, ce que je veux apprendre et ce que j’ai appris ») – Déterminer le vocabulaire qu’il faudra faire acquérir aux élèves.
  • Dégager les questions supplémentaires que les élèves pourraient avoir à la suite de leurs discussions sur les questions essentielles.

Dégager les idées des élèves et les afficher en vue d’une réflexion ultérieure.

  • Que veut dire «La nécessité est la mère de l’invention»?
  • Comment l’expression le « grenier du monde » s’applique-t-elle à la Saskatchewan?
  • Pourquoi la province de la Saskatchewan est-elle connue? Qu’est-ce qui la rend spéciale?
  • Quelles sont les ressources naturelles de la Saskatchewan?
  • Qui peux-tu nommer parmi les leaders ou les citoyens de la Saskatchewan qui sont bien connus?
  • Qu’est-ce que la Saskatchewan apporte au pays, au monde entier?

Records météorologiques de la Saskatchewan

Les gens de la Saskatchewan sont très fiers de leur capacité de vivre dans des conditions météorologiques notables. Voici quelques records étonnants.

  • La température la plus élevée jamais observée en Saskatchewan — en fait, dans tout le Canada — a été enregistrée à Yellow Grass et à Midale le 5 juillet 1937, quand le thermomètre a grimpé à 45,0 °C.
  • La température la plus basse jamais observée dans la province s’établit à 56,7 °C sous zéro. Elle a été enregistrée à Prince Albert le 1er février 1893.
  • Des vents de 142 km/h ont fait du 4 octobre 1976 la journée la plus venteuse à Melfort et dans la province.
  • Le 3 juillet 2000, il est tombé 375 mm de pluie en huit heures à Vanguard. C’est la plus grosse tempête de pluie jamais vue dans les Prairies.
  • Comment les Premières Nations, les Métis et les premiers pionniers faisaient-ils pour affronter ces températures extrêmes et survivre, d’après toi?
    http://www.rcinet.ca/fr/2013/05/31/meteo-en-saskatchewan-saskatoon-au-fil-des-annees/
  • Comment survit-on à ce genre de conditions météorologiques aujourd’hui?
  • Afficher les réponses des élèves, en les groupant selon qu’elles se rapportent au passé ou au présent. Voir avec les élèves quelles sont les ressemblances et les différences. Quels sont les thèmes qui se font jour?
ACQUISITION DES NOTIONS PRÉSENTÉES

La présente section contient les éléments fondamentaux de la leçon. Elle en décrit les activités principales. Dans l’apprentissage par enquête, l’enseignant facilite les activités qui mènent l’élève à sa perception des questions essentielles. Il est donc critique que les élèves aient l’occasion de poser des questions et de parler des points d’interrogation qui leur viennent pendant les activités d’apprentissage.

Étude et recherche selon la méthode Jigsaw

  • Diviser les élèves en groupes et donner à chacun de ceux-ci un groupe démographique particulier à étudier à fond et à présenter à la classe.
  • Chaque groupe doit trouver de l’information répondant aux questions posées ainsi qu’aux questions supplémentaires soulevées par les élèves afin de la communiquer au reste à la classe.
  • Encourager les élèves à présenter l’information recueillie de différentes manières : ce peut être oralement, par écrit ou au moyen d’un sketch, du multimédia ou de tout autre mode qui leur ménagera à tous un point d’intervention pour démontrer ce qu’ils ont appris et comprennent.
  • Tenir compte des « experts locaux », des personnes de la communauté qui pourraient être invitées à venir pour parler aux élèves.

ENQUÊTE 1 – DÉFIS POSÉS PAR L’ENVIRONNEMENT EN SASKATCHEWAN

Comment les habitants de la Saskatchewan surmontaient-ils les défis posés par l’environnement?

Divers groupes de gens ont contribué au développement de la province de la Saskatchewan, entre autres :

i) les Premières Nations,
ii) les pionniers européens (français, britanniques, slaves, etc.),
iii) les Métis.

Demander aux élèves de se renseigner sur la façon dont chacun de ces trois groupes s’est adapté à son milieu de vie.

Défis posés par l’environnement

  • Comment ces gens :
    • prédisaient-ils la météo? – Comment établissaient-ils des prévisions du temps?
    • composaient-ils avec les conditions météorologiques extrêmes? – Qu’utilisaient-ils pour se protéger?
  • Quelles traditions et pratiques ces gens ont-ils adoptées et partagées avec les autres pour briser l’isolement?
  • Raconte une histoire à propos de la survie dans des conditions météorologiques extrêmes.
  • Comment ces gens faisaient-ils pour se nourrir?
    • Les conditions de l’environnement dans lequel vivaient les gens les obligeaient à faire des choix sur la façon de se procurer de la nourriture et de l’entreposer. Certains décidaient de cultiver la terre, d’autres se déplaçaient pour trouver des sources de nourriture, etc. Indique les décisions prises par les gens des trois groupes étudiés et les pratiques qui en ont résulté.

 

Résumé et conclusions…

  • Qu’est-ce que les pratiques et techniques adoptées par ces gens pour composer avec l’environnement avaient en commun et en quoi étaient-elles différentes?
  • Comment chaque groupe s’en sortait-il? Sur qui d’autre devait-il compter pour aider?
  • Comment la diversité favorisait-elle la survie en Saskatchewan? Comment aidait-elle à assurer la survie des gens?

Faire un rapprochement avec les questions essentielles.

  • Quels ont été les effets des décisions de chaque groupe? Quel a été l’effet domino de ces décisions?
  • Dans quelle mesure chaque individu avait-il la responsabilité de réaliser un équilibre entre ses besoins personnels et ceux de la communauté?
  • Dans quelle mesure chaque groupe avait-il la responsabilité d’utiliser le pouvoir qu’il avait de changer les choses?
  • De quelle façon les autres groupes étaient-ils inclus ou exclus?
  • De quelle façon l’empathie contribuait-elle aux décisions prises?
  • Quelles sont les grandes idées à en tirer, d’après toi?

Afficher les réponses des élèves en vue d’une réflexion ultérieure.

ENQUÊTE 2 – RELATION DES SASKATCHEWANNAIS AVEC LA TERRE

Quelle utilisation les Saskatchewannais ont-ils faite des ressources naturelles et comment ont-ils mis au point des technologies et traité la terre?

Tout citoyen ayant un sens de soi, de ses racines et de sa communauté tient compte de son « empreinte » et des effets de l’exploitation et de l’utilisation des ressources naturelles. Ces effets se font sentir à la fois dans la communauté locale et à l’échelle nationale et mondiale. Le domaine d’enquête suivant amène les élèves à faire des recherches sur l’impact de l’utilisation des terres et de ses ressources pour vivre.

A. Ressources naturelles

À l’échelle locale

  • Indique les ressources naturelles et les industries de la communauté locale.
  • Quel est l’impact de ces ressources et de ces industries sur la communauté?
    • Comment la communauté exploite-t-elle ces ressources et ces industries?
    • Qui profite de leur exploitation?
    • Comment cette exploitation contribue-t-elle au bien de la communauté?

À l’échelle provinciale

Faire choisir à chaque groupe d’élèves une des ressources indiquées ci-dessous, à propos de laquelle il fera des recherches, puis une présentation au reste de la classe :

  • minerai, potasse, pétrole, uranium, gaz naturel, forêt, eau
  • Indique sur une carte où se trouve cette ressource.
  • Quel est l’impact de l’exploitation de cette ressource sur l’environnement dans :
    • la communauté locale,
    • la province,
    • le monde.
  • Qui se sert de cette ressource et qu’en fait-il?
    • Montre où se trouvent les consommateurs ou les utilisateurs de la ressource.

B. Industries

Faire choisir à chaque groupe d’élèves une des industries indiquées ci-dessous, à propos de laquelle il fera des recherches, puis une présentation au reste de la classe :

  • Agriculture, exploitation minière, fabrication, foresterie, raffinage du pétrole, élevage, tourisme.
  • Indique l’emplacement de cette industrie en Saskatchewan.
  • Précise s’il s’agit d’une industrie primaire ou secondaire.
  • Indique quels sont ses produits.
    • Qui utilise ou consomme les produits en question?
    • Où ceux-ci sont-ils exportés ou envoyés?

C. Utilisation des terres

Quelles étaient les différentes visions du monde qui ont influencé l’utilisation des terres en Saskatchewan?

Faire choisir à chaque groupe d’élèves un des groupes indiqués ci-dessous, à propos duquel il fera des recherches et une présentation à la classe.

Premières Nations (de la région visée par un traité où est située l’école), Métis, bâtisseurs du chemin de fer, pionniers, francophones, huttérites, etc.

  • D’après leur vision traditionnelle du monde, comment ces gens envisageaient-ils l’utilisation des terres?
    • À quoi leur servait la terre?
    • Comment est-ce qu’ils l’utilisaient et la protégeaient?
    • Qu’était la terre pour eux?
    • D’où leur venaient leurs idées à propos de l’utilisation des terres? P. ex. des ainés, de l’histoire.
  • Comment envisage-t-on l’utilisation des terres selon le mode de vie de ce groupe de gens de nos jours?
  • Fais des recherches sur l’histoire des Métis et sur la relation de ces gens avec la terre.

Vocabulaire

  • ressource naturelle
  • industrie
  • économie
  • ingénieux
  • résilience
  • empreinte écologique
  • industrie primaire
  • industrie secondaire
  • empathie

Résumé et conclusions…

  • Qu’est-ce que les pratiques et techniques d’exploitation des ressources et d’utilisation des terres de la province ont en commun et en quoi sont-elles différentes?
  • Dans quelle mesure la Saskatchewan a-t-elle agi de manière responsable dans ses décisions relatives à l’exploitation de ses ressources?
  • Quelles sont les grandes idées à en tirer, d’après toi?

Faire un rapprochement avec les questions essentielles.

  • Quels ont été les effets des décisions de chaque groupe? Quel a été l’effet domino de ces décisions?
  • À ton avis, quelle responsabilité a-t-on d’essayer de réaliser un équilibre entre les besoins des individus et ceux de la communauté?
  • Dans quelle mesure chaque groupe avait-il la responsabilité d’utiliser le pouvoir qu’il avait de changer les choses?
  • De quelle façon les autres groupes étaient-ils inclus ou exclus?
  • De quelle façon l’empathie a-t-elle contribué aux décisions prises?
  • Quelles sont les grandes idées à en tirer, d’après toi?

Afficher les réponses des élèves en vue de faciliter la réflexion. Comparer les réponses découlant des différentes enquêtes.

  • Quelles ressemblances y a-t-il?
  • Quels thèmes remarques-tu?

ENQUÊTE 3 – APPORTS DES SASKATCHEWANAIS À LA COMMUNAUTÉ MONDIALE

Quels apports la Saskatchewan a-t-elle faits au monde entier?

Tout citoyen a la responsabilité de faire un apport à la communauté locale, à la province et au monde existant au-delà de celle-ci. La dernière enquête est centrée sur l’apport de l’ensemble des Saskatchewannais, notamment des Premières Nations et des Métis, à la province même et au Canada dans les domaines de la programmation, des sciences et de la technologie ainsi que de l’art sous toutes ses formes.

Inviter la classe entière à réfléchir aux façons dont les gens désignés ci-après font un apport à la province et à en discuter.

Quels seraient des exemples d’apports faits par les Saskatchewannais à la communauté mondiale?

Préciser pour chaque innovation ou apport cité :

  • Pourquoi cette innovation ou cet apport est important ou d’une grande portée.
  • Qui a été touché.
  • Qui en est l’auteur et qu’est-ce qui motivait celui-ci (quel problème il essayait de résoudre).

Innovations

Demander aux élèves de choisir une innovation d’un des types énumérés ci-dessous et de faire des recherches à son sujet pour ensuite la faire connaitre à la classe.

  • Technologies
    • machinerie agricole, variétés de céréales, guichet automatique bancaire, technique des fibres optiques, technologie des communications, pesticides et herbicides, vaccins
  • Programmes
    • régime d’assurance-maladie, aides sociales, coopératives, Déclaration des droits de la Saskatchewan de 1947

Arts et culture

  • Donner des exemples de l’apport des artistes, sculpteurs, musiciens, danseurs, raconteurs et écrivains à la culture saskatchewannaise. Partant du répertoire qui suit, catégoriser chaque artiste et voir quels autres noms les élèves peuvent ajouter. Demander ensuite aux élèves de choisir un artiste et de faire des recherches à son sujet, puis de le faire connaitre au reste de la classe.
    Buffy Sainte-Marie, Allan Sapp, Alexis Normand, Laurier Gareau, Mario Lepage, David Bouchard, Michael Lonechild, Henry Beaudry, Andrea Menard, Angelique Merasty, Joni Mitchell, W.O. Mitchell, Joseph Naytowhow, (autres?).
  • Expliquer la valeur de leur apport à la culture saskatchewanaise.

Résumé et conclusions… synthèse

  • Qu’est-ce que les apports des Saskatchewannais à la communauté mondiale ont en commun et en quoi sont-ils différents?
  • Comment coterais-tu l’ensemble des Saskatchewannais comme citoyens ayant un sens d’eux-mêmes, de leurs racines et de leur communauté? Que suggèrerais-tu pour les aider à s’améliorer?
  • Quelles sont les grandes idées à en tirer, d’après toi?

APPLICATION ET APPROFONDISSEMENT DES NOTIONS ACQUISES

La présente section comprend des idées permettant d’étendre la portée de l’enquête et d’appliquer les concepts qui viennent d’être explorés. Elle peut également inclure des questions de réflexion supplémentaires pour aider les élèves à mieux assimiler le sujet à l’étude. De telles questions encouragent la créativité et le raisonnement critique.

Durant toute l’enquête, les élèves sont incités à prendre en considération les effets des décisions sur les gens et sur l’environnement. Certaines des décisions qui ont été prises concernant la propriété et l’utilisation des terres ont été grosses de conséquences pour les Premières Nations et les Métis. L’enseignant pourrait inviter des experts locaux à venir en classe présenter leur point de vue sur les questions qui suivent ou il pourrait faire lui-même un exposé à ce sujet, puis amener les élèves à y réfléchir en leur posant ces questions.

  • Comment a-t-on décidé de l’emplacement des terres de réserve en Saskatchewan?
    • Qui a été consulté?
    • Qui a pris la décision finale?
  • Quelle est l’histoire de la lutte des Métis pour obtenir des terres en Saskatchewan?
    • Quelles étaient les raisons pour le déplacement des Métis à la fin du 19esiècle?
    • Décris les problèmes et leurs effets.
  • Quels ont été les effets de la perte de leurs terres sur les Premières nations et les Métis?
  • Comment qualifierais-tu les décisions prises par le gouvernement de l’époque? Indique leurs avantages et leurs inconvénients et suggère d’autres façons dont on aurait pu agir.
  • Quels thèmes remarques-tu?
  • Pourquoi est-ce important de connaitre cette information?

 

DÉMONSTRATION DES APPRENTISSAGES

La présente section suggère des façons dont les élèves peuvent démontrer ce qu’ils ont appris.  Idéalement, ces démonstrations devraient se faire à l’occasion de tâches de performance authentiques.  Chaque enquête sur la citoyenneté peut faire l’objet de sa propre évaluation ou l’enseignant peut prévoir une tâche d’évaluation plus conséquente qui les regroupera toutes.  Les épreuves d’évaluation varient, mais devraient permettre aux élèves de démontrer leur compréhension de diverses manières. La démonstration des apprentissages peut se faire en collaboration ou de manière autonome.

Demander aux élèves, répartis en groupes, de réfléchir aux questions essentielles et de discuter de réponses possibles. Dégager les domaines qui présentent un intérêt particulier pour eux ou qui les préoccupent davantage. Comparer ce qu’ils pensaient plus tôt à ce qu’ils pensent maintenant.

Qu’as-tu appris sur :

  • La mesure dans laquelle tu peux contrôler les effets de tes décisions et de tes actions?
    • Dans quelle mesure peux-tu contrôler l’effet domino de tes décisions?
  • Les choix faits par les gens pour essayer de réaliser un équilibre entre leurs besoins personnels et ceux de la communauté?
    • Que révèlent ces choix concernant le sens des responsabilités de ces gens à propos de leurs décisions?
  • Des individus ou des groupes qui essaient ou ont essayé de changer les choses dans le monde?
    • Quel a été leur impact?
    • Dirais-tu qu’ils ont réussi? Pourquoi?
    • Que révèle leur histoire concernant leur sens des responsabilités à propos de leurs décisions?
  • La façon de faire en sorte que les autres se sentent inclus? Exclus? Sur des gens qui pourraient servir d’exemples sous ce rapport?
  • La façon dont l’empathie contribue aux décisions?

 

Demander aux élèves, regroupés en équipes,  de réfléchir aux questions qui suivent et de discuter de réponses possibles. Dégager les domaines qui présentent un intérêt particulier pour eux ou qui les préoccupent davantage.

Les citoyens possédant un solide sens d’eux-mêmes, de leurs racines et de leur communauté réfléchissent à leurs décisions et à leurs actions parce qu’elles ont une incidence sur leur monde. Tu as découvert les défis auxquels font face les habitants de la province, tu as appris comment les terres et les ressources sont utilisées et tu as réfléchi aux apports des gens de la province au pays et au monde entier.

Si la Saskatchewan était un citoyen, quelle cote lui attribuerais-tu en tant que citoyen qui est un modèle des principes d’un solide sens de soi, de ses racines et de sa communauté? Quelles sont ses forces? Que pourrais-tu suggérer pour l’aider à s’améliorer? Explique ton raisonnement, en donnant des exemples pour appuyer ton point de vue.

Se reporter aux critères de notation relatifs à la démonstration de la compréhension pour connaitre les directives d’évaluation.

JOURNAL DE RÉFLEXION PERSONNELLE DE L’ÉLÈVE SUR LA CITOYENNETÉ

Les élèves tiennent un journal de réflexion sur la citoyenneté, dans lequel ils notent l’évolution de leurs idées à ce sujet. Cette section donne des suggestions pour entamer une discussion pour leur journal. Les élèves sont invités à choisir une mise en situation qui les intéresse, à en proposer une ou à répondre à l’une quelconque des questions essentielles.

  • Ils sont encouragés à utiliser diverses formes d’expression.
  • Est-ce important de cultiver un sentiment d’appartenance? Quels avantages cela entrainerait-il pour ta communauté, ta province?
  • Quel est le pour et le contre d’une banque du savoir collectif?
  • Les Saskatchewanais sont connus pour leur ingéniosité et leur résilience. Qu’as-tu appris à leur sujet à la suite des enquêtes que tu as menées? Comment ont-ils contribué à faire du pays un lieu où il fait mieux vivre? Que feras-tu pour y contribuer toi aussi?

Partie C : Ressources le sens de soi, de ses raciness et de sa communauté

ORGANISATEURS GRAPHIQUES

RESSOURCES CONNEXES

LIENS AVEC LES AUTRES MATIÈRES

Français 

4CO.1 : Dégager le sens des messages d’une variété de contextes à laide de stratégies.

4CO.2 : Commenter des messages d’une variété de contextes à laide de stratégies

4CO.3 : Produire divers actes de parole dans des situations formelles, informelles et ludiques à l’aide de stratégies.

4L.2 : Dégager le sens du texte à l’aide de stratégies.

4É.1 : Planifier son projet d’écriture à laide de stratégies

Grade 4 Resources Anne 4 Fransaskois